Les bienfaits de la mastication

Scientifiquement démontré: Moins de calories, moins de risque de diabète

Si utile pour son corps!

La mastication est l'action de broyer les aliments avec les dents. Elle remplit plusieurs fonctions :

  • mécanique pour la digestion : pour délivrer les aliments plus petit à l'estomac.
  • plaisir : pour mieux goûter les aliments et sentir les saveurs.
  • chimique : pour imprégner les aliments avec la salive qui contient des enzymes (les amylases) qui vont commencer la digestion chimique des glucides.
  • physiologique : pour stimuler les capteurs sensoriels et mieux avertir le corps de ce qu'il mange afin qu'il prépare (sécrétion d'hormones) la suite de la digestion.
  • d'ossature : pour maintenir en bon état son crâne et son visage. Équilibrer les efforts et développer une belle dentition (notamment les enfants).

Elle a des effets quantifiables sur les calories avalées, sur l'indice glycémique des aliments avalés, objectivés par plusieurs études scientifiques

Plus on mastique, moins on mange pendant le repas

Etude US 21014 chez les adultes

Les participants ont été invités à assister à trois séances de test pour manger de la pizza pour le déjeuner jusqu'à ce qu'ils soient rassasiés en mâchant chaque portion de nourriture à 100%, 150% ou 200% de leur nombre de base de mastication avant d'avaler.

  • En augmentant de 150% le nombre de mastication, la quantité ingérée a diminué de 9,5%.
  • En augmentant de 200% le nombre de mastication, la quantité ingérée a diminué de 14,8%.

Une étude hollandaise très élégante et astucieuse a mesuré une augmentation de prise alimentaire de + 29,2% entre une nourriture molle (moins de mastication) et celle d'une même nourriture dure

"Ces résultats montrent que l'augmentation de la dureté de texture des aliments modèles en gel diminue l'apport alimentaire indépendamment de l'intensité du goût sucré. Le nombre plus élevé de mastications et un rythme alimentaire plus rapide peuvent provoquer cet effet. En conclusion, la durée d'exposition oro-sensorielle plutôt que l'intensité gustative semble être le principal déterminant de l'apport alimentaire." conclusion de l'étude

La mastication modifie l'indice glycémique des aliments

Une augmentation de la mastication participe à une diminution de l’indice glycémique des aliments mastiqués - Etude 2015 - Singapour

Le riz mieux mastiqué est avalé avec un indice glycémique de 68, et celui moins mastiqué avec un indice glycémique de 81.

----

On comprend mieux à quel point la mastication joue sur le diabète avec une étude au Japon de 2013 portant sur 6 900 personnes adultes âgés entre 40 et 74 ans qui a croisé deux mesures :

  • D’abord elle a mesuré la performance masticatoire des sujets ;
  • Ensuite elle a mesuré l’occurrence de diabète de type 2.

Qualité masticatoire et occurrence de diabète

  • Mastication faible : 9,90 %
  • Mastication moyennement faible : 8,40 %
  • Mastication moyennement forte : 7,30 %
  • Mastication forte : 5,20 %

L’occurrence du diabète est très nettement plus importante dans la population qui mastique peu (9,90 %) par rapport à celle qui mastique bien (5,20 %).

La fourchette Slow Control: votre alliée pour mieux mastiquer

Il existe un outi, la fourchette intelligente Slow Control, dont l'efficacité à mieux faire mastiquer facilement et à manger plus lentement a été confirmée par des études scientifiques

  • Etude INRAE 2017, Université de nutrition humaine " les résultats présentés démontrent que l’utilisation de cette fourchette, sans entraînement particulier, en imposant une mastication à une fréquence plus lente, permet d’obtenir des bols constitués de plus petites particules."
  • Efficacité sur la perte de poids démontré par une étude NWO 2018
  • Lauréat 2014 de l'Association Française de Diabétologie

Publié par Slow Control le

Pack Découverte-Noir - Image 1

Pack Découverte

Slow Control
Pack Premium-Noir - Image 1

Pack Premium

Slow Control