La règle N°1 pour prévenir le reflux.

Manger lentement: +40% d'épisodes chez les mangeurs rapides

Reflux Gastro Œsophagien (RGO)

Le Reflux Gastro Œsophagien (RGO) est une affection banale, une inflammation le plus souvent bénigne de l’œsophage (œsophagite) par reflux des sucs gastriques acides et qui remontent de l’estomac vers l’œsophage.

Symptômes de reflux gastriques fréquents

Pour prévenir le RGO (Reflux), la prévention dite hygiéno-diététique fait partie du tableau des premières actions recommandées par les autorités de santé.

Une étude chinoise de 2019 sur + de 1518 personnes a même établi que le fait de manger rapidement était le comportement hygiéno diététique le plus influent et le plus à surveiller pour prévenir des épisodes de reflux.

  1. manger vite (4.058*),
  2. manger au delà de sa faim) (2.849),
  3. porter des habits qui serrent) (2.187),
  4. manger de la nourriture chaude (1.811),
  5. IMC (1.805),
  6. se coucher juste après dîner (1.544),
  7. fumer (1.521).

*Corrélation de prévalence d'épisodes de reflux en fonction du non respect des règles hygiéno diététiques

Une augmentation de 40 % des épisodes de reflux pour le repas rapide

Plusieurs études démontrent l’influence du manger vite sur le risque de survenue de reflux. Une de ces études de 2004, du « Digestive Disease Center » de la Medical University of South Carolina, USA, porte sur 20 volontaires sains sans affections digestives. Elle mesure le nombre d’épisodes de reflux à la suite d’un même repas** pris à plusieurs jours d’intervalle, une fois en 5 minutes, l’autre fois en 30 minutes. Dans ces conditions d’expérience, le constat est une augmentation de 40 % des épisodes de reflux pour le repas rapide.

** Burger au poulet, frites, et boisson gazeuse (400 ml). La teneur en calories du repas était comprise entre 600 et 800 kcal (en fonction de la boisson choisie), la teneur en matières grasses de 60% et le volume (y compris la teneur en liquide) d’environ 800 ml. Après le repas, on a demandé aux sujets de rester assis.

Voir les études

Les sujets présentant un « modèle de repas irrégulier » ont une probabilité plus élevée de RGO que les sujets présentant un « modèle de repas régulier » (Iran, 2013, 4 763 adultes)

**Une prise alimentaire rapide produit plus de RGO chez des volontaires sains (USA, 2004, 20 adultes)

Publié par Slow Control le

Pack Découverte-Noir - Image 1

Pack Découverte

Slow Control
Pack Premium-Noir - Image 1

Pack Premium

Slow Control