Interview du Docteur Jan Chozen Bays

Saviez-vous qu’il existe un centre pour manger en conscience ?

Dr Jan Chozen Bays

Fondé en 2005 autour d’une table de cuisine au centre de retraite bouddhiste Aryaloka à Newmarket, il est situé à West Nottingham aux Etats-Unis et accueille plus de 200 participants par mois.

Le Docteur Jan Chozen Bays dirige les développements de cette organisation et pratique et enseigne le manger en conscience depuis des années maintenant. Ce Centre pour manger en conscience propose différentes formations, téléconférences et cours sur le sujet.

Chez Slow Control, nous avons été très attentifs au travail de Docteur Jan Chozen Bays dans son livre Mindful eating a guide to rediscovering a healthy and joyful relationship with food qui révèle une parfaite expérience sur la façon dont manger en conscience peut aider les troubles de l’alimentation.

Qu’enseignez-vous dans vos classes ?

Chaque personne qui enseigne le manger en conscience aborde différents aspects du sujet en fonction de l’identité de ses patients ou clients.
Nous proposons des exercices variés afin d’aider les gens à découvrir par eux-mêmes ce que signifie que de manger en conscience et inconsciemment.
Par exemple, nous les aidons à manger plus lentement et à se concentrer pleinement sur ce qu’ils mangent.

Un grand nombre de personnes disent que « Manger est l’une des choses les plus agréables à faire chaque jour. Pourquoi est-ce que je me précipite pour finir mon assiette ? »
Aussi, nous demandons aux gens d’essayer, au moins durant quelques repas par semaine, de ne pas être multitâches ; se distraire avec leur ordinateur ou jouer à des jeux vidéo pendant qu’ils mangent.

De cette façon, ils peuvent se concentrer sur ce qu’ils mangent, ils obtiennent plus de satisfaction et de plaisir à manger.
Nous aidons les personnes à faire attention aux signaux et à la sagesse innée de leur corps, pour qu’ils prennent plaisir à prendre des portions non excessives et à manger des aliments sains.

Quel est le format et la durée d’une classe ? Quel est le prix d’une leçon ?

Les classes sur le manger en conscience ont généralement lieu une fois par semaine pendant huit semaines. Chaque classe dure environ deux heures.

Le tarif dépend du lieu et de la personne à qui vous enseignez.
Au sein d’un hôpital, les cours concernent les individus qui ne disposent pas de beaucoup de moyens ce qui signifie que le coût est faible soit environ 5 dollars pour chaque classe.
Les autres classes sont pour les individus qui ont davantage de moyens et le coût peut atteindre 40 dollars par classe.

Comment votre vision et votre recherche ont progressé en 20 ans basées sur le savoir-faire que vous avez construit ?

Au cours des vingt dernières années, j’ai réalisé que la majorité des individus étaient confrontés à des problèmes de comportement alimentaire. Cela peut varier d’un léger problème comme le fait de manger lié au stress à un trouble de l’alimentation grave comme l’hyperphagie boulimique. Il est malheureux de constater qu’il existe beaucoup de souffrances humaines liées à la nourriture et l’alimentation. Manger devrait être un moment simple et de plaisir. Chaque année, je mets en place des nouveaux exercices pour aider les gens à manger en conscience et je m’imprègne des nouvelles recherches pour apprendre aux individus à mieux connaitre leur corps et les façons saines de manger.

Pendant chacun de mes cours sur le manger en conscience, j’apprends davantage grâce aux participants. Chaque personne vit une histoire unique et affronte les défis de la vie avec courage.
Ma vision serait de dire que de nombreux professionnels vont se former sur le manger en conscience et ainsi nous serons en mesure d’aider des milliers de personnes à trouver la tranquillité et le plaisir de manger sain et équilibré.

Qui pensez-vous que le Centre pour manger en conscience pourrait aider et pourquoi ?

Le Centre pour manger en conscience aide les professionnels qui travaillent avec des clients qui sont en surpoids, en insuffisance pondérale ou les personnes souffrant de troubles alimentaires. Ces professionnels incluent des médecins, des infirmières, des thérapeutes, diététiciens et nutritionnistes. Le Centre fournit des newsletters, des documents de prise en charge de soins aux patients, des téléconférences et un bilan sur la dernière recherche, afin d’aider les professionnels à faire un meilleur travail en prenant soin de leurs patients et clients.

Les formations du Centre pour manger en conscience peuvent aussi aider les profanes (qui ne sont pas professionnels) à comprendre davantage sur la façon de manger en pleine conscience et de trouver plus de plaisir à manger.

Comment sentez-vous que les professionnels, institutions et le grand public répondent à ces classes, formations ?

Toute personne qui assiste à nos téléconférences les considère comme utiles. Nous proposons des téléconférences et des publications en espagnol à présent, ce qui nous aide à atteindre un public plus large et des membres dans de nombreux pays à travers le monde. Avec Char Wilkins (qui est aussi un membre du Conseil consultatif TCME), j’ai donné des cours sur le manger en conscience pour les professionnels en Europe. Nous avons eu des participants venant de Belgique, France, Allemagne, Espagne, Suède, Suisse, Luxembourg, Finlande, Pays-Bas, Mexique et Équateur. Un grand nombre de professionnels ont connaissance que les régimes fonctionnent rarement. Ils disent que le manger en conscience est le « chaînon manquant » de ce qu’ils connaissent et enseignent sur le sujet de l’alimentation. Beaucoup de professionnels sont très enthousiastes à l’idée d’apprendre sur le manger en conscience à la fois pour eux-mêmes et leurs clients.

Est-il possible pour une personne inconsciente de devenir consciente ?

NDLR : Les personnes les plus inconscientes pensent qu’elles sont conscientes

Bien sûr. Nous sommes tous inconscients par moment. Nous pouvons tous devenir plus conscients dans de nombreux domaines de notre vie tout en exerçant une activité — marche à pied, voiture, monter les escaliers, prendre une douche et ainsi de suite.

Nous avons tous mangé en conscience quand nous étions jeunes. Les petits enfants adoptent un régime alimentaire très équilibré et juste la bonne quantité de calories (si on leur donne uniquement des aliments sains et que personne ne tente de les faire manger d’une certaine manière). Ainsi, nous savions tous manger en pleine conscience au début de nos vies. Nous ne sommes pas en train d’apprendre quelque chose d’entièrement nouveau – nous sommes simplement en train de réapprendre à faire quelque chose que nous savions faire autre fois.

The Center for Mindful eating website

Publié par Slow Control le